Le rapport low tech de l'ADEME

Via @audreycoudrin.pro, je découvre le rapport Low tech de l’ADEME, qui envoie du lourd : Tout ce qui nous faut pour le chemin des low tech ou presque :wink:

Intro :
Cette étude a été réalisée pour l’ADEME dans l’optique de mieux appréhender le concept des low-tech et le préciser afin de le positionner au regard de ses domaines d’intervention.
À travers une étude bibliographie et une trentaine d’entretiens, les contours de ce concept aux définitions diverses et mouvantes ont été tracés et les conditions de déploiement à grande échelle ont été identifiées. Porteuses de synergies et compatibles avec les concepts de sobriété, d’économie circulaire et surtout d’innovation frugale, les low-tech réinvestissent la notion d’innovation, au service de la transition écologique.

Il en ressort que les low-tech peuvent s’avérer un outil intéressant pour la transition écologique, au vu des bénéfices environnementaux, économiques et sociaux qu’elles peuvent apporter.
Les low-tech sont cependant entravées dans leur déploiement à grande échelle par des obstacles culturels, réglementaires et financiers que l’ADEME pourrait contribuer à lever grâce à son socle d’activité.